HOMO FABER

Dans les dédales d’une usine, s’agitent des ouvriers-automates conditionnés par les mécanismes de la production. Il y a le département digesto-métaphorique, l’administration du réseau spirito-neuronal, le complexe écono-conservatif, le bureau des dépenses et des excès, la machine désirante, le processeur d’oniries, le compresseur poético-sensoriel, la machine de triage sémiotique. Un mystère demeure toutefois insoluble : « mais que produit exactement cette usine? ».

Homo Faber met en jeu les mécanismes du corps humain et les organes de reproduction de la société. Plongeant le spectateur dans une atmosphère technologique, organique et onirique, la scène prend des allures de théâtre anatomique où le « vivant » passe au bistouri. Homo Faber brouille les frontières entre objectivité et subjectivité, matière et pensée, réel et virtuel.

23-27 février, 2010 : Théâtre Aux Écuries

Conception & mise en scène / Direction : Mélanie Verville & Alexander Wilson
Performance : Peter James, Catherine Cédilot, Catherine Tardif, Michelle Parent & Jean-Frédéric Noël

Conception sonore & médiatique / Sound & Media Design : Alexander Wilson

Scénographie & machines / Set Design & machines: Geneviève Boivin & André Malenfant

Costumes : Yannick Ross & Lise-Anne Simard

Éclairage / Lighting : Émilie Bélair